MENU

Famille de Pension – Famille Boudreault-Gagné

Pour les prochaines semaines, nous présenterons aux partisans des Olympiques une famille de pension sur nos différentes plateformes sociales. Vous apprendrez à connaître les familles que côtoient au quotidien les joueurs des Olympiques.

Cette semaine, la famille Boudreault-Gagné.

1- Depuis combien d’années êtes-vous famille de pension pour les Olympiques de Gatineau.

Nous sommes famille d’accueil depuis 2011.

2- Quels joueurs avez-vous hébergés dans votre domicile, vous a le plus marqué ?

Chaque joueur a eu une place spéciale dans notre cœur, donc ils nous ont tous marqué à leur manière. Nous avons toujours eu la chance d’avoir des joueurs dont la chimie s’est immédiatement produite.

3- Pourquoi avoir décidé d’héberger des joueurs des Olympiques ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Notre voisin hébergeait des joueurs du Midget AAA et il disait que nous connaissant, nous aimerions l’expérience. Lorsque notre aîné est parti étudier à Québec, nous avons décidé de faire l’essai d’une saison. Cependant, contrairement à lui, nous nous sommes tournés vers les Olympiques. Nous avons trop aimé l’expérience et nous sommes encore là, 10 ans plus tard.

4- Quel joueur hébergez-vous cette année ?

Nous hébergeons présentement Mr. Biz (Mathieu Bizier).

5- Quel est le changement majeur dans votre routine d’héberger un joueur des Olympiques (la nourriture, les horaires de déjeuners / souper, la vie dans la maison, etc) ?

À part le fait de préparer ses repas d’avant match, on ne peut pas dire que notre routine a changé. On s’ajuste mutuellement à nos habitudes et l’intégration se fait dans le respect.

6- Avez-vous gardé contact avec vos anciens pensionnaires ?

Nous gardons toujours contact avec presque tous les joueurs que nous avons hébergés. Nous sommes également devenus amis avec certains parents. Nous sommes toujours heureux de les revoir. On n’hésite pas à provoquer des occasions.

7- Est-ce qu’une tradition s’est installée dans votre domicile lorsque les pensionnaires quittent ou arrivent dans votre environnement (une photo, une signature, un bas de Noël, etc).

J’achète le chandail des Olympiques avec le # de notre joueur, je le fais signer et nous avons aussi une photo de lui autographiée sur le mur.

8- Pouvez-vous nous raconter une petite anecdote vécue lorsqu’un joueur était pensionnaire dans votre domicile ?

Je devais faire un aller-retour à la pharmacie. En partant, j’avise Mathieu qu’il y a quelque chose dans le four, mais que j’en ai pour une quinzaine de minutes. À mon retour, je trouve Mat qui capote. LOL. Mon repas a coulé dans le four provoquant de la fumée au point de faire partir le système d’alarme. Il ne savait pas qu’il fallait arrêter le système avec son code. Il était préoccupé à évacuer la fumée de la cuisine en ouvrant les fenêtres et la porte patio. Il m’avise avoir entendu le téléphone, mais que la personne avait raccroché lorsqu’il a répondu. Alors immédiatement, je téléphone à la centrale pour les aviser que c’est une fausse alerte. On me répond que les pompiers ont été appelés étant donné qu’il n’y avait pas de réponse à la maison. En raccrochant, mon attention est attirée vers la vitrine du salon par des gyrophares rouges. On a eu droit à deux camions de pompier. Ils sont entrés investiguer et sont repartis. Ça nous fait encore rire !

Une autre fois, Mat était à la maison avec d’autres joueurs. Ils étaient dans le spa. Avant d’aller me coucher, je suis sorti leur donner chacun une bouteille de gatorade, afin qu’ils restent hydratés. Heureusement que la fenêtre de ma chambre est derrière. À un moment donné, j’ai entendu Mat dire aux gars qu’ils étaient embarrés dehors. LOL. Il est même allé pieds nus dans la neige voir en avant vérifier si la porte était barrée. LOL. Par réflexe, j’avais barré la porte patio en allant me coucher. Je riais tellement quand je suis descendue… Que de beaux souvenirs…

9- Pourriez-vous nous dire ce que d’être une famille de pension vous apporte ?

Nous aimons beaucoup les jeunes, la porte a toujours été grande ouverte pour les amis de nos enfants. Alors nos habitudes n’ont pas changé, tout le monde est bienvenu chez nous. Ça fait de la vie dans la maison. On aime encourager et supporter notre joueur. Aller voir ses parties locales et n’en manquer aucune sur la route. La sensation est vraiment différente de voir une partie quand on connait quelques joueurs. Malheureusement cette saison ne nous donnera pas l’occasion de socialiser avec eux, mais j’ai bon espoir que ce sera beaucoup mieux la prochaine saison.

*Sur la photo, Mathieu Bizier et la famille Boudreault-Gagné, prise avant la pandémie.

plus de nouvelles
6 mars - Photos de Match
Il y a 21 heures
Résumé de Match - 6 mars 2021
Il y a 22 heures
Hommage aux Olympiques de Hull | 1985-1986
Il y a 2 jours
Justin Bergeron, joueur étudiant de février
Il y a 2 jours
Résumé de Match - 4 mars 2021
Il y a 3 jours
Nouvelle association pour les joueurs-étudiants
Il y a 4 jours